Comment bien négocier son assurance prêt immobilier ?

Tout projet immobilier a un coût et vous obligera le plus souvent à vous endetter pour plusieurs années voire des décennies. Il faudra prendre en compte, entre autres, le prix du bien à acheter, les frais de notaire, les frais de garanties, les taux d’intérêt et le coût de l’assurance. Vous pourrez plus ou moins négocier à chacune de ces étapes et notamment pour ce qui est de l’assurance du crédit immobilier.

Négociation d'un crédit immobilier

Négocier son assurance prêt immobilier : la marche à suivre

Avant de négocier votre assurance, mettez de l’ordre dans vos affaires : mettez au préalable un terme à vos crédits à la consommation, car il vous sera demandé vos 3 derniers relevés de compte bancaire. Vous devez montrer que vous savez gérer votre budget. Soignez votre dossier : il doit être clair et fiable. Ne tombez pas dans la démesure et adaptez au maximum votre projet immobilier à vos revenus afin que le taux de votre emprunt ne dépasse pas les 30 – 33 % d’endettement sur la totalité de vos revenus mensuels. Faites faire des devis d’assurance prêt immobilier personnalisés avant même votre entretien avec votre banquier : cela vous conférera une image motivée et positive. Vous montrerez ainsi que vous avez sérieusement travaillé votre dossier, que vous avez parfaitement connaissance de vos droits et des éléments qui composent le dossier. Si toutefois, vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée de négocier personnellement votre assurance prêt immobilier, songez à faire appel à un courtier en assurance. Il saura vous guider et vous obtenir les meilleurs coûts. Sachez cependant que souscrire l’assurance de votre banque vous reviendra le plus souvent plus cher. Essayez d’obtenir des coûts plus bas ou faites savoir que vous préférez souscrire une assurance individuelle qui sera plus économique et offrira plus d’avantages. Il ne faut pas hésiter à comparer les offres et à faire jouer la concurrence pour négocier le tarif et les garanties.

Renégocier son assurance prêt immobilier : une alternative

La délégation d’assurance

Vous avez le droit, en tant que consommateur, de changer l’assurance de votre prêt immobilier et cela revient (selon votre cas) aux lois Lagarde, Hamon et Bourquin. Vous pouvez changer d’assurance si vous présentez des garanties de la même valeur que celles émises par votre banque. Il y a, cependant, le facteur temps qui entre impérativement en compte et il est directement lié à la date d’effet de votre contrat :

  • Durant la 1 ère année du prêt ;
  • Au-delà d’une année du prêt.

Si vous avez transcrit à un crédit immobilier il y a moins d’1 an, vous êtes couvert par l’assurance de votre banque ou par une assurance externe et vous pouvez à n’importe quel moment résilier votre contrat avant le premier anniversaire de la date d’effet. Vous devez pour cela respecter un préavis d’une durée de 15 jours. Si vous avez souscrit à un crédit immobilier depuis plus d’1 an, vous êtes forcément couvert par le groupe assurance de votre banque ou par une délégation d’assurance. Vous pouvez résilier votre contrat et effectuer le changement tous les ans à la date d’effet anniversaire de l’assurance ou à la date prévue dans les conditions du contrat. Vous devez respecter une période de préavis de 2 mois.

La banque peut-elle refuser ma négociation ?

La réponse est simple et claire. La banque se réserve le droit de refuser la renégociation de votre assurance dans l’unique cas où le nouveau contrat ne montre pas des garanties équivalentes aux siennes. Si elle refuse la résiliation du contrat et dépasse un délai de 10 jours sans motif suffisant, elle encourt une amende minimale de 3 000 € et suite à une décision de la justice, vous pourrez tout de même effectuer le changement.