Comment bien calculer un TAEA ?

Vous entendez sans cesse parler de TAEA, mais vous ne savez pas à quoi ce terme renvoie au juste et encore moins comment le calculer. Nous allons vous aider à en apprendre plus sur le TAEA pour le calculer au plus juste.

TAEA : mieux le comprendre pour mieux le calculer

Que représente le TAEA ?

On désigne par TAEA le Taux Annuel Effectif d’Assurance. Cela vous permettra d’estimer à combien s’élève le coût de l’assurance de la banque dans le tarif total du prêt immobilier. Depuis 2015, le TAEA doit obligatoirement être mentionné dans toutes les offres de crédit et d’assurance. Il doit être accompagné des garanties et des coûts des mensualités. Il est là pour vous permettre de comparer au mieux les différentes offres d’assurances et de prêts disponibles sur le marché, mais également pour garantir à votre prêteur la non-interruption du paiement dans les cas de changement professionnel, problèmes de santé ou plus fatalement un décès.

Ne pas confondre TAEA et TAEG

Le TAEG (taux annuel effectif global) représente le coût total du prêt. C’est le montant à verser en plus de la somme empruntée et il comprend les frais de garantie, les frais d’inscription et de dossier et le taux d’intérêt. C’est un chiffre en pourcentage que les banques ont l’obligation de faire figurer dans l’annonce de crédit. Le taux annuel effectif d’assurance (TAEA) est compris dans le taux annuel effectif global (TAEG).

Comment bien calculer un TAEA selon différents critères ?

Le taux annuel effectif d’assurance se calcule en soustrayant le taux annuel effectif global avec assurance du taux annuel effectif global hors assurance. C’est plus simple à comprendre formulé en équation : TAEA = TAEG avec assurance – TAEG hors assurance. Il y a cependant d’autres paramètres qui pèsent dans le calcul :

  • L’âge ;
  • L’état de santé ;
  • La situation professionnelle ;
  • Le type de contrat.

De manière générale, les jeunes ont une plus grande espérance de vie, de ce fait les moins de 35 ans ont droit à un TAEA moins conséquent. L’état de santé aussi joue un rôle et pour cause ! Un souscripteur sujet aux risques et maladies ou fumeur se verra appliqué un TAEA plus conséquent. Un souscripteur avec une situation professionnelle stable et qui va en s’améliorant a plus de chances d’avoir un taux de TAEA moins élevé qu’un souscripteur n’étant pas sûr de sa situation. Il faut aussi prendre en compte le type de contrat choisi : un contrat en délégation avec des cotisations fixes est différent d’un contrat en délégation avec des cotisations dégressives. Le premier propose une cotisation sur le capital initial (versement d’un montant fixe jusqu’à la fin du crédit), le second une cotisation sur le capital restant dû (la cotisation diminue selon le capital restant à payer). Le TAEA impose une certaine transparence des prix ce qui permet d’opérer une meilleure comparaison des offres et peut être économisé jusqu’à 10 points, autrement dit des milliers d’euros. Vous pouvez aussi faire appel à une délégation d’assurance et opter pour une assurance autre que celle présentée par votre banque. Le TAEA vous informe sur le montant à régler pour assurer votre prêt immobilier, mais pas que. Il ne s’applique pas qu’aux prêts immobiliers, mais aussi aux différents crédits à la consommation.